Réadaptation après un cancer

Le traitement du cancer est très stressant pour les personnes concernées. Après une chimiothérapie ou une opération chirurgicale due à un cancer, non seulement le corps mais aussi l’esprit est généralement affaibli. La réhabilitation oncologique peut aider les patients atteints de cancer à se rétablir après le traitement. L’oncologie est la science qui traite du cancer. Lors d’une réadaptation oncologique, le patient reçoit une thérapie et des conseils adaptés à ses besoins. Par la suite, de nombreux malades du cancer retrouvent plus facilement leur vie quotidienne.

Avantages de la réadaptation après un cancer

La réadaptation après un cancer vise à atténuer les éventuels effets secondaires de la maladie ou du traitement. Elle vise également à garantir le succès du traitement et à prévenir les éventuelles limitations ou les effets tardifs du cancer. En réadaptation, le patient atteint de cancer reçoit un soutien et des conseils spécialement adaptés à sa maladie. Cela inclut, si nécessaire, des mesures supplémentaires contre la maladie du cancer. Celle-ci permet souvent aux patients de reprendre plus facilement leur vie quotidienne. Cette mesure est appelée “réinsertion sociale”. Elle vise à éviter que les patients atteints de cancer restent isolés de leur environnement social ou subissent des restrictions et des discriminations après leur maladie. Comme la réadaptation accroît avant tout le bien-être des patients, il est souvent plus facile pour eux de retourner au travail par la suite. Les mesures dites psycho-oncologiques apportent une contribution majeure à l’augmentation du bien-être. La psycho-oncologie est une forme spéciale de psychothérapie qui traite des effets secondaires et des conséquences psychologiques et sociales du cancer.

Procédure de réadaptation en milieu hospitalier après un cancer

La nature exacte de la réadaptation après une maladie et un traitement du cancer et les mesures à prendre dépendent du type de cancer et de l’évolution individuelle de la maladie. De nombreux patients atteints de cancer optent pour ce que l’on appelle la réadaptation de suivi (traitement de suivi) après la fin de leur traitement. Un tel traitement de suivi a généralement lieu directement après le traitement du cancer ou après une interruption de quelques jours seulement. La rééducation oncologique est généralement effectuée dans une clinique spéciale et dure environ trois semaines.

Mesures de réadaptation après un cancer

Les cliniques qui proposent une rééducation oncologique doivent répondre à des exigences de qualité particulières et être en mesure de démontrer leur expérience dans les différents domaines thérapeutiques. Les mesures de réadaptation après un cancer comprennent. Certaines cliniques sont également spécialisées dans les cancers individuels et proposent un programme spécialement conçu pour certains types de cancer. En général, le patient reçoit une offre spécialement adaptée après son arrivée, qui consiste en diverses mesures. Les différents points du programme se déroulent en partie seuls, mais aussi en petits groupes.

La réhabilitation oncologique est également possible en ambulatoire

Les personnes qui ne souhaitent pas effectuer leur réadaptation oncologique en tant que patients hospitalisés peuvent, dans certaines circonstances, avoir recours à des établissements de réadaptation ambulatoires.  Le traitement commence généralement le matin et se termine en fin d’après-midi ou en soirée. Toutefois, il convient de noter que les centres de réadaptation ambulatoires ne sont pas encore disponibles dans certains pays. Pour les patients atteints de cancer, il existe également de nombreuses mesures d’accompagnement ambulatoires qui peuvent être mises en œuvre à la place ou en complément de la réadaptation. Il s’agit, par exemple, de consultations psycho-oncologiques sur une période plus longue. En outre, des mesures physio thérapeutiques régulières sont également importantes pour remédier aux troubles physiques ou prévenir d’éventuels problèmes physiques. Pour ce faire, une visite à un groupe sportif de réhabilitation peut également être bénéfique. Ici, les patients atteints d’un cancer ne se voient pas seulement proposer un programme d’exercices spécialement adapté, mais ont également la possibilité d’échanger leurs expériences avec d’autres patients.

Qui supporte les coûts de la réadaptation après un cancer ?

Normalement, les coûts de la réadaptation oncologique sont couverts par l’assurance maladie. Dans le cas de l’assurance maladie obligatoire, selon le type de mesures, un co-paiement doit être effectué dans certains cas, mais il est également possible d’en être exempté dans certaines circonstances. Pour les patients atteints de cancer assurés par le secteur privé, les règles sont les mêmes que pour ceux qui bénéficient de l’assurance maladie obligatoire. Néanmoins, il faut toujours clarifier dans chaque cas individuel si les services de réadaptation sont inclus dans le contrat respectif. En fonction de la situation de l’assurance et des mesures de réadaptation, les coûts peuvent également être couverts par l’assurance pension légale, l’assurance accident légale ou, dans le cas des fonctionnaires et des soldats, par le gouvernement fédéral et les gouvernements des États. Un patient atteint de cancer ne peut choisir pour sa rééducation qu’une clinique qui répond aux exigences de la compagnie d’assurance. Surtout si la réhabilitation doit avoir lieu directement après le traitement du cancer, il n’est pas toujours possible d’obtenir une place dans la clinique qu’il souhaite.

La réhabilitation oncologique est-elle efficace ?

Diverses études ont montré que les mesures de réhabilitation ont réduit de manière significative les symptômes causés par le cancer et le traitement du cancer. L’effet positif de la réadaptation après un cancer dure particulièrement longtemps si les mesures ambulatoires sont poursuivies après la réadaptation en milieu hospitalier. La réadaptation a eu le plus grand impact sur le bien-être psychosocial du patient. En outre, les patients qui étaient modérément à lourdement accablés par leur maladie bénéficiaient le plus de la rééducation.

La réadaptation après un traitement du cancer n’est pas une obligation

Même si la réadaptation après un cancer est utile dans de nombreux cas, aucun patient cancéreux n’a besoin de participer à la réadaptation après la fin de son traitement. Vous pouvez discuter avec votre médecin traitant de la nécessité et du bien-fondé d’une réadaptation. Normalement, il vous informera des mesures de réadaptation possibles après la fin du traitement ou après une opération réussie. Le médecin traitant peut également vous expliquer exactement à quoi ressemblerait une rééducation spécialement adaptée. Outre le médecin traitant, vous pouvez également vous adresser aux services sociaux de la clinique pour planifier vos mesures de réadaptation.