Qu’est-ce que le syndrome du côlon irritable ?

Le syndrome du côlon irritable est un trouble caractérisé par des épisodes de gêne abdominale, de douleur, de diarrhée et de constipation. Les changements de régime alimentaire aident à prévenir les crises.

Le syndrome du côlon irritable est un trouble de la motilité intestinale non associé à des modifications structurelles ou biochimiques et caractérisé par des épisodes de gêne abdominale, de douleur, de diarrhée et de constipation (constipation) présents pendant au moins 12 semaines (consécutives ou non).

Le diagnostic du syndrome du côlon irritable

Le diagnostic est basé sur les symptômes, l’absence de signes pertinents vérifiés par l’examen physique et la visualisation directe de l’intestin par coloscopie. Elle doit être très prudente car certaines maladies plus graves peuvent être confondues avec le syndrome du côlon irritable.

Symptômes du syndrome du côlon irritable

Les principaux symptômes sont les suivants :

Les symptômes peuvent s’aggraver après l’ingestion de certains aliments tels que la caféine, l’alcool et les aliments gras (voir ci-dessous, dans les FAQ, les autres aliments à éviter).

Le syndrome du côlon irritable peut-il provoquer un cancer colorectal ?

Non. Le syndrome du côlon irritable n’est pas malin, il ne provoque aucun type de lésion intestinale et n’évolue pas vers un cancer colorectal ou d’autres pathologies plus graves liées à l’intestin.

Recommandations pour faire face au syndrome du côlon irritable

Faites une liste des aliments qui peuvent être associés à l’apparition de crises et évitez-les ;

Adoptez un régime alimentaire pauvre en graisses et riche en fibres, mais méfiez-vous des légumes qui augmentent la production de gaz comme le chou, le chou-fleur, la patate douce, les haricots, entre autres ;

Évitez les boissons alcoolisées et contenant de la caféine ;

Essayez de ne pas mâcher de chewing-gum ou sucer des balles contenant du sorbitol ;

Maintenir un programme d’exercice quotidien ;

Ne fumez pas ;

Ne négligez pas le bénéfice que la psychothérapie et les autres techniques thérapeutiques (la relaxation, par exemple) peuvent apporter aux personnes atteintes du syndrome.

Questions fréquemment posées sur le syndrome du côlon irritable

Quels sont les aliments à éviter  pour prévenir le syndrome colon irritable ?

Les patients atteints de ce syndrome doivent parier sur des produits à faible teneur en matières grasses et en fibres et les éviter :

Existe-t-il un traitement pour le syndrome du côlon irritable ?

Non. Le traitement du syndrome est destiné à administrer les symptômes. En général, les patients doivent modifier leur régime alimentaire et leur mode de vie, en plus de recourir aux médicaments dans des phases plus intenses, qui provoquent beaucoup d’inconfort. Le patient peut passer par de longues périodes sans manifestations cliniques, mais le problème peut toujours revenir, à la fois en raison de troubles intestinaux et de facteurs émotionnels.

L’évolution des métiers de l’assurance
Assurance mobile et multimédia : l’importance d’un comparatif