Comment bien choisir l’alimentation de son cheval ?

Alimentation de son cheval

Tout comme l’homme, le cheval doit se nourrir convenablement. Pour arriver à bien l’alimenter, vous devez comprendre le rôle de la nutrition. C’est un domaine d’une grande importance pour les cavaliers et les propriétaires de chevaux. En effet, tous les étalons ne se nourrissent pas de la même façon. De plus, la multiplication des aliments pour les chevaux complique souvent le choix. Pour que vous arriviez à donner les meilleurs produits à votre animal, prenez compte des conseils suivants. Multiples sont les critères qui définissent la sélection de l’alimentation d’un cheval. 

Comprendre d’abord sa denture et son système digestif

Avant même de se préoccuper des critères de choix d’une alimentation cheval, comprenez son mode de nutrition. En effet, il est à noter que le cheval est un herbivore. C’est sa domestication qui change ses habitudes alimentaires. On note souvent les céréales, les fourrages, etc. Tout propriétaire d’étalon doit savoir que sa nutrition est soumise à sa denture et à son système digestif. De ce fait, il est primordial de donner de l’herbe au cheval. Ajouter du fourrage à mastiquer est impératif vu que ses dents poussent sans cesse. Le but étant d’éviter que des surdents douloureuses se forment. Ensuite, sachez que le système digestif de cet animal est fragile. Son estomac est petit. Ce qui induit une digestion lente en petite quantité. Son œsophage long et courbé induit des fois des obstructions. Le cheval est aussi incapable de vomir ou d’éliminer un excès de nourriture. Ainsi, la mise en valeur de cette fragilité digestive vous aidera à dénicher la meilleure alimentation cheval.

Choisir un aliment en tenant compte du mode de vie du cheval

Pour trouver quel aliment donner à votre cheval, tenez compte de sa mode de vie. À cela s’ajoute le travail qu’il effectue pour vous. Certes, un étalon vivant au pré n’aura pas les mêmes alimentations qu’un autre en box. Le premier aura plus d’herbes à sa disposition. Ce qui lui garantira une bonne santé. Il ne vous reste plus qu’à lui donner de l’eau et le tour est joué. Puis, au pré, le cheval se déplace librement et l’apport en céréales sera moindre. Il dépend de l’état de l’animal. Par contre, un cheval qui vit en box ne peut pas se déplacer. Il n’aura donc pas d’herbes fraîches à mâcher toute la journée. Son propriétaire est donc amené à lui apporter des foins de jour comme de nuit. Il doit lui offrir aussi des céréales avec de l’eau en permanence. Suivant le travail demandé, le cheval aura sa propre nutrition. Sa meilleure gestion va de la qualité et de la quantité des nourritures.

Considérer son âge et sa condition physique

Enfin, le cavalier doit tenir compte de l’âge de son animal dans le choix de l’alimentation de ce dernier. Un étalon qui vient de naître ne peut pas être alimenté comme un vieux cheval. C’est évident vu qu’il ne dispose pas les mêmes besoins nutritionnels. Il y a une certaine règle alimentaire à respecter pour nourrir un animal adulte. Vous devez porter votre attention à son poids dans ce cas. Les chevaux plus âgés se nourrissent de plus petites quantités. Cela s’explique par la fragilité de leur système digestif au cours du temps. Il est à préciser que l’apport de nourritures sèches pour chevaux est indispensable. Vous devez privilégier une distribution journalière à chaque étalon. Il s’agit essentiellement des céréales, des fourrages et des foins. Pour assurer sa meilleure santé, donnez un anti-inflammatoire naturel à savoir le harpagophytum cheval. C’est un excellent produit qui soulage l’animal en cas de boiterie et d’arthrose. Il peut être utilisé en prévention pour les chevaux de sport ou de loisir.