Acné: à chaque patient, son traitement

On s’en croit débarrassé après l’adolescence et les boutons reviennent. En effet, chez l’adolescent, l’acné évolue le plus souvent par poussées pour disparaître vers l’âge de 20 ans, mais cette acné peut persister, s’accrocher et continuer de couvrir le visage, le dos ou le décolleté, notamment chez les femmes. En effet près de 40 % des femmes entre 25 et 40 ans seraient touchées par cette affection disgracieuse contre seulement 10 % des hommes adultes. C’est une véritable pathologie chronique surtout lorsque qu’on sait que l’acné est la maladie de peau qui a le plus de retentissement psychologique sur les patients, car elle atteint le visage. L’angoisse du matin devant le miroir de découvrir de nouveaux boutons est telle qu’on peut alors se demander : à qui la faute pour cette acné tardive ? Et surtout comment s’en débarrasser ? Elle apparaît beaucoup plus à l’adolescence, atteignant environ 80 jeunes, et aussi à l’âge adulte, surtout chez les femmes de plus de 25 ans. Le fait est que l’acné fait exploser l’estime de soi, puisque la peau commence à présenter des lésions inflammatoires qui ne sont pas si faciles à masquer avec du maquillage. Mais pourquoi le dissimuler si vous pouvez éliminer le problème, n’est-ce pas ? L’acné peut être classée comme primaire : ordinaire ou secondaire : hormonale, cosmétique, excoriée, solaire et a plusieurs traitements afin de les éliminer.

Le choix du traitement

Elle se fait sur la base de la connaissance de l’acné de chacun, comme la colonisation des bactéries, la sécrétion de sébum, l’inflammation et l’occlusion de l’orifice folliculaire. Les traitements doivent donc être personnalisés, il ne sert à rien de vouloir suivre les soins d’une connaissance ou d’un parent. Les objectifs sont notamment d’améliorer l’image et l’apparence physique de l’infection et de minimiser les cicatrices. Le traitement idéal est lié à la réponse de chacun. L’isotrétinoïne est la seule méthode qui donne des résultats permanents, mais chez de nombreux patients, elle n’est pas acceptée en raison de ses nombreux effets secondaires, de plus, elle ne peut pas être utilisée par les personnes souffrant d’une légère acné. D’autres moyens de traiter l’acné nécessitent de longues périodes de temps pour contrôler les signes et les symptômes. Apprenez à fabriquer le masque de cannelle et de miel pour faire disparaître les boutons.

L’acné : quels traitements ?

Conseils pratiques 

Un certain nombre de mesures simples et pratiques permettent de limiter l’apparition de ces boutons disgracieux.

– Ne pas toucher ou percer les boutons et les comédons soi-même, cela ne fait qu’aggraver l’acné et apporte un fort risque d’infection des lésions.

– Ne pas s’exposer au soleil sans protection solaire adaptée.

– Limiter le tabac et le stress.

– Le nettoyage de la peau doit se faire avec des produits adaptés et les zones touchées par l’acné doivent être nettoyées sans frotter.

– Ne pas utiliser de produits antiseptiques, alcoolisés et ou dégraissants.

– Le savon de Marseille n’est pas conseillé malgré sa connotation naturelle, car il développe un pH basique, irritant et desséchant la peau.

– Pas de gommages agressifs ou uniquement selon les conseils du dermatologue.

– Utilisation de produits de nettoyage antiacnéique, de crème de rasage, rasoirs jetables et de crème hydratante pour la journée et la nuit spécifiques pour les peaux grasses.

– Utilisation en systématique d’une crème avec un filtre solaire intégré.

– Privilégier le choix de produits cosmétiques de maquillage adaptés, demander conseil à votre pharmacien.

– Se doucher directement à la fin d’un effort sportif, conseillé pour oxygéner sa peau pour que la sueur n’irrite pas les lésions d’acné.

– Attention à avoir les cheveux bien propres pour ne pas qu’une frange tombante sur le front irrite et stimule les glandes sébacées de cette zone.

– L’alimentation peut quand même apporter certaines solutions et notamment avec des aliments riches en vitamine A, vitamine B6, zinc et vitamine C.

Les traitements locaux.

Parmi les traitements locaux de l’acné, beaucoup sont en vente libre en pharmacie et ils sont très actifs pour soigner des acnés modérées. Cependant, en cas de lésions importantes, de formes graves d’acné : acné kystique, de cicatrices, d’échec des traitements locaux ou d’un fort retentissement psychologique alors il conviendra de consulter le médecin et/ou un dermatologue.

Pour le traitement local en libre accès en pharmacie, celui-ci va associer.

– Une hygiène cutanée reposant sur la toilette avec un gel, un pain dermatologique, un soin démaquillant adapté.

– un traitement antiacnéique local.

– Une supplémentation vitaminique en zinc, vitamine B 6, vitamine B 5, levure de bière conseillée par votre pharmacien.

Le traitement antiacnéique local se compose généralement d’un gel ou d’une lotion contenant un des 3 principes actifs, efficaces dans le traitement de l’acné :

– Le peroxyde de benzoyle qui réduit la formation de sébum et lutte contre la bactérie Propionibacterium acnés.

– Des rétinoïdes locaux : adapalène, isotrétinoide, treinoide qui sont des dérivés de la vitamine A.

– Des antibiotiques locaux.

Certains de ces produits sont en libre accès, sans ordonnance, demandez alors conseil à votre pharmacien.

Traitements topiques

Il est essentiel d’utiliser des savons avec des antibactériens. Les acnés modérés sont traités avec des substances topiques associées à l’utilisation de peroxyde de benzoyle, d’antibiotiques, d’acide azélaïque, d’acide salicylique, etc. La combinaison est nécessaire, car chacun agit différemment sur la peau. Le peroxyde de benzoyle a un grand pouvoir bactéricide et, grâce à son effet anti-inflammatoire, il diminue le nombre et la taille des lésions cutanées. Elle ne déclenche pas de résistance bactérienne, mais peut provoquer une légère irritation et une dermatite de contact. L’acide azélaïque est efficace pour soigner l’acné légère à modérée, avec des lésions enflammées ou non enflammées. Ce qui dérange le plus les patients, c’est que le début de son action est lent. Les rétinoïdes topiques, tels que la trétinoïne et l’isotrétinoïne, agissent sur le défaut de kératinisation en diminuant le sébum et la taille de la glande sébacée. En outre, ils expulsent les comédons matures, inhibent la réaction inflammatoire et améliorent la pénétration d’autres agents actifs. Les antibiotiques topiques ralentissent la croissance des bactéries à la surface de la peau, en particulier dans la région du follicule pilo-sébacé. Ils agissent également de manière anti-inflammatoire, améliorant l’apparence de la peau.

Traitements oraux

Habituellement, des antibiotiques sont prescrits pour les cas d’acné les plus graves. Dans tous les cas, l’utilisation de substances topiques ne doit pas être interrompue : selon les recommandations médicales. Pour les femmes, il est également intéressant de faire une échographie pour vérifier l’incidence des ovaires polykystiques, car ils facilitent l’apparition de l’acné en laissant la peau plus grasse. Si c’est le cas, un contraceptif peut améliorer ou même guérir le problème.

L’isotrétinoïne : le salut contre l’acné sévère

Il s’agit d’un rétinoïde oral qui traite l’acné sévère, c’est-à-dire celle qui présente des nodules et des kystes, et qui résiste encore aux autres traitements. Ainsi, l’isotrétinoïne finit par être la dernière tentative dans la plupart des cas pour être un traitement fort avec des effets secondaires plus graves.

Huile de romarin : connaître ses incroyables bienfaits et ses modes d’utilisation

Au début du traitement, l’organisme est capable d’expulser tout le sébum accumulé. Ainsi, l’acné s’aggrave encore au début. Ensuite, il y a une réduction du sébum et une réduction de la couche de kératine, ce qui réduit la formation de nouveaux boutons. L’amélioration se produit généralement à la fin du premier ou du deuxième mois de traitement. Avant de commencer le traitement, votre médecin demandera des analyses sanguines pour vérifier les globules rouges et blancs, le cholestérol, les triglycérides et la fonction hépatique. Ces tests peuvent être répétés tout au long du traitement. Pour les femmes, en plus de ces tests, le test de grossesse est essentiel, car ce médicament entraîne une malformation du fœtus.

Traitements pour rendre la peau lisse

Les marques d’acné sont fréquentes même chez ceux qui ont commencé le traitement tôt et qui n’ont pas comprimé les lésions, en plus petites quantités, bien sûr. Ce qui est bien, c’est qu’il existe plusieurs façons d’obtenir une peau lisse, comme si l’acné n’avait jamais été un problème. Votre dermatologue peut opter pour des produits de comblement : à l’acide hyaluronique, qui dure environ un an, un peeling chimique : qui renouvelle la peau, la dermabrasion et la micro-dermabrasion : qui favorisent le ponçage de la peau, provoquant l’apparition d’une nouvelle peau et des traitements au laser. De nos jours, la peau laide et marquée n’est plus que pour ceux qui s’en préoccupent. Planifiez-le tout de suite avec votre dermatologue.