3 questions fréquentes sur l’isolation thermique des maisons

isolation thermique

Vous avez un sentiment d’inconfort lorsque vous êtes à la maison ? Vous avez la sensation qu’il y a une perte significative de la chaleur et que les courants d’air inhabituels sont de plus en plus fréquents ? Il est donc temps de revoir votre isolation. Voici les 3 questions les plus courantes et des réponses pour rectifier le tir.

Question n°1 : Comment distinguer une maison isolée d’une maison mal isolée ?

Un logement, appartement ou maison, avec une mauvaise isolation thermique est facilement reconnaissable à travers la chaleur qui s’y échappe par différentes zones à savoir les murs, la toiture, les fenêtres et les portes. Avant de réaliser des travaux, vous devez répondre à un certain nombre de questions. Tout d’abord, est-ce que vous continuez, vous et les membres de votre famille, à avoir froid même lorsque le chauffage est en marche ? Avez-vous l’impression que la chaleur est mal répartie dans vos pièces et que certaines chambres restent moins chauffées que les autres ? Si les réponses sont affirmatives, sachez que vous avez bel et bien des problèmes d’isolation, ce qui signifie que les performances énergétiques de votre système de chauffage sont défaillantes.

De plus, votre conclusion se confirmerait davantage si vous constatez des courants d’air du côté des fenêtres et des mures et que les plafonds et les murs restent sont souvent froids. Des frais de chauffage et de climatisation anormalement élevés peuvent également être les signes incontestables de défauts d’isolation thermique. Enfin, le dernier signe dont vous pouvez tenir compte : les traces d’humidité et de moisissures qui apparaissent sur les murs ou encore dans l’espace sous-terrain de votre logement. Pensez à demander le prix d’une isolation par l’intérieur avant de vous engager auprès d’une entreprise de rénovation.

Question n°2 : Qu’est-ce qu’un pont thermique ?

L’expression « pont thermique » revient souvent lorsqu’on aborde le sujet de l’isolation. Essayons alors de mettre la question au clair. Il s’agit d’une zone de votre construction où la barrière isolante a connu une rupture, ce qui n’est pas réellement en phase avec la réglementation. Ce phénomène peut avoir plusieurs manifestations à commencer par une jonction rompue au niveau des portes et des fenêtres ou encore entre le mur et le plancher. Autant vous le dire tout de suite : une isolation des combles ainsi qu’une isolation du plafond afin de remédier à ce problème. Pour réaliser un diagnostic énergétique, vous devez utiliser une caméra thermique infrarouge. Cet appareil permet de détecter les ruptures au niveau de la barrière isolante. Les perditions de chaleur et la difficulté à garder les pièces froides en été serait étroitement lié à ce dysfonctionnement. Voici un autre signe qui doit vous alerter : des moisissures sur les murs et sur le plafond qui en disent long sur la formation de condensation.

Question n°3 : Quelles sont les différences entre l’isolation par l’extérieur et par l’intérieur ?

Pour contrer un problème de dissipation de chaleur et de froid dans votre logement, vous pouvez agir de 3 manières : soit vous optez pour une isolation intérieure, soit extérieure soit les deux à la fois. Il est donc normal de s’interroger sur les différences fondamentales entre ces 2 techniques, leurs avantages et leurs limites.

Dans un premier temps, l’isolation par l’intérieur se veut moins couteuse et nettement plus rapide. Elle permet de lutter efficacement contre la condensation et contre le problème de parois froides. Ainsi, si vous avez un budget limité pour réaliser les travaux, il est conseillé de commencer par isoler de l’intérieur sachant que vous pouvez procéder pièce par pièce et continuer à vivre relativement à l’aise dans votre maison. Cependant, vous aurez à faire quelques concessions puisque l’isolant thermique que les artisans vont utiliser va certes conduire vers des économies d’énergie significatives mais il va aussi réduire la surface habitable. De plus, très souvent, il faudra aussi rénover vos systèmes d’électricité pour assurer la continuité de l’isolation et échapper aux risques de ponts thermiques.

D’un autre côté, vous avez l’isolation par l’extérieur qui augmente les performances thermiques du logement et de la bâtisse tout autant si vous habitez dans un immeuble. Elle permet alors de corriger les ponts thermiques en profondeur et durable. Ce type de rénovation énergétique a son lot de contraintes comme la rectification de l’aspect esthétique de la façade, ce qui, dans certains cas, nécessite un permis de construire délivré par les responsables des questions d’urbanisme de votre commune.

Invitations et faire part de mariage : choisir un modèle personnalisé en ligne
Le calorifugeage une solution d’isolation écologique et économique