Conseils pratiques pour bien choisir sa poêle de cuisine

poele-de-cuison

La poêle fait partie des outils indispensables dans une cuisine. Mais un équipement aussi simple peut présenter de grandes difficultés au moment de le choisir. Quelles sont les critères de sélection, quelle épaisseur, quelle forme ? Autant de questions que vous pouvez vous poser lorsque vous souhaitez trouver le modèle qui répond à vos besoins.

Conseils pratiques pour trouver la poêle qu’il vous faut !

Commencez par déterminer la température de cuisson dont vous avez besoin pour chauffer ou cuire la nourriture. Idéalement, votre ustensile doit permettre de cuire à 180° C. Vous pouvez ainsi l’utiliser pour chauffer des plats, faire sauter des légumes, cuire de la viande… Dans tous les cas, inutile de vous dirigez vers un modèle de poêle supportant une température supérieure à 180°C. Vous risquez de rater votre cuisson et de compromettre votre sécurité.

De plus, vous devez vérifier le fond de votre poêle de cuisine. Prévoyez une épaisseur comprise entre 2 et 3 mm. Autrement, les aliments seront en contact quasi direct avec le feu et risqueront de se coller à votre outil de cuisson qui peut même se distordre.

Sachez aussi qu’il existe différents modèles et que chacun d’entre eux correspond à un feu de cuisson spécifique : à gaz, à vitrocéramique, poêle induction… Enfin, ne tombez pas dans le piège du « pas cher ». Cela traduit souvent une mauvaise qualité. Il vaut mieux investir dans un modèle haut de gamme et le garder longtemps dans votre cuisine, plutôt que d’acheter moins cher et renouveler votre achat tous les ans.

Poêle inox, en tôle ou en acier

La poêle en inox est un excellent choix. Ce matériau est connu pour sa résistance et sa durabilité. Pour garantir un maximum de résistance, optez pour un modèle en inox 18/10. Si l’inox a la réputation de supporter les montées de températures, il est aussi utilisé en cuisine parce qu’il n’influence pas le goût des aliments. Ce qui en fait un matériau hygiénique qui conserve la saveur de la nourriture.

Petit conseil : Pour vos volailles et viandes rouges, laissez-les cuire suffisamment avant de les décoller. Le temps que les sucs libérés détendent la viande et contribuent à sa cuisson.

Le modèle en acier renvoie à une tradition culinaire ancestrale. Malgré son aspect vieillot, il reste résistant et durable. De plus, vous pouvez utiliser tous les ustensiles dont vous disposez dans votre cuisine sans risquer les rayures et les chocs.

Pour son entretien, tout ce que vous aurez à faire, c’est de le dégraisser à l’eau chaude. Attention aux endroits humides ! Il vaut mieux le ranger dans un coin sec pour que votre outil conserve son apparence intacte sur plusieurs années.

Revêtement : céramique ou antiadhésif ?

Le revêtement en céramique appartient à la famille des antiadhésifs. Il vous permet de cuire vos aliments efficacement sans se coller ou s’émietter. Conçu en silice ou en zircone, il a aussi des propriétés écologiques. Faites toutefois attention à l’intensité du feu. Trop de chaleur peut endommager le revêtement.

Pour les autres revêtements antiadhésifs, les avantages sont nombreux. Sachez que cette couche essentielle de votre ustensile de cuisine permet d’éviter les points de surchauffe et de diffuser la chaleur de manière parfaitement homogène. Si vous êtes un fervent adepte de la cuisine diététique, ce modèle est fait pour vous plaire. La couche antiadhésive réduit l’accumulation de graisses sur les aliments. Vous allez ainsi pouvoir réaliser des plats de régimes plus sains.

Rappelons que ce type de revêtement est destiné aux cuissons douces. Si vous voulez réchauffer un plat, faire mijoter des légumes, cuire des œufs, vous obtiendrez une cuisson parfaite sans adhésion possible au fond de votre ustensile de cuisine.

A savoir : Le revêtement n’est pas un simple composant de votre outil de cuisine. C’est ce qui vous permettra de réussir vos plats, de conserver leur saveur et leur aspect esthétique.