Comment réduire le mauvais stress au travail ?

réduire le mauvais stress au travail

Il est devenu indispensable de lutter contre le stress au travail dans la fonction publique et les entreprises. La France est l’un des pays les plus touchés par ce phénomène au sein de l’Union européenne, juste derrière la Pologne et l’Allemagne. Au moins 19% de la population active déclare en souffrir. L’anxiété au travail diminue fortement la productivité et peut provoquer des vagues de suicides. Des experts ont conçu des programmes pour le combattre.

Le recours à des professionnels

Santé et travail

La santé au travail est devenue un objet d’étude à part entière. Elle mobilise des psychologues, des médecins, des juristes, des sociologues, des philosophes voire des historiens. Elle a donné naissance à l’ergonomie, nouvelle science humaine, qui porte sur les relations entre l’être humain et ses méthodes, ses moyens et son milieu de travail. L’anxiété est désormais mieux prise en compte dans les débats sur la santé. L’Etat, les employeurs, les syndicats et les élus s’y intéressent depuis longtemps et dès 2004 un accord sur le stress au travail a été conclu entre les partenaires sociaux européens. Il a naturellement été appliqué en France où l’on fait désormais appel à des experts.

Un secteur en pleine expansion

Des agences proposent aujourd’hui des programmes de prévention contre les risques professionnels, notamment l’anxiété au travail. Elles disposent d’avocats spécialisés dans le droit du travail et la protection sociale ainsi que de formateurs, experts en SSCT, sigle de santé, sécurité et conditions de travail. Elles aident ainsi les administrations et les entreprises à mettre en œuvre les accords pris à l’échelle européenne.

Une vision globale de l’être humain

Ces établissements conçoivent leurs programmes à partir d’une vision globale de l’humain dans son milieu professionnel et en société. Elles savent par exemple que le travail mobilise à la fois le corps et l’esprit, quelle que soit sa nature. L’opposition entre cols bleus et cols blancs issue du taylorisme et du fordisme a été fortement remise en cause par l’ergonomie.

Les différentes formes de stress

Les risques psychosociaux obéissent à une variété de causes et il est impossible de véritablement séparer les difficultés d’origines familiales et professionnelles.

L’organisation des équipes

Les rivalités au sein d’une même équipe sont fréquentes. Les pervers narcissiques les amplifient et suscitent délibérément des conflits pour prendre le pouvoir. Ils brouillent les missions et les rôles de chacun.

Le syndrome d’épuisement professionnel ou burn-out

Le syndrome d’épuisement professionnel ou burn-out a généralement pour origine une surcharge de travail de la part de personnels hautement exigeants envers eux-mêmes. Il génère de la fatigue, une perte de créativité et d’estime de soi et rejaillit systématiquement sur la vie de famille.

Le brown-out ou démission intérieure

Le brown-out ou syndrome de démission intérieure a notamment été mis en évidence par l’anthropologue américain David Graeber qui a conçu la notion de Bullshit jobs traduit en français par « emplois à la con ». Il désigne la dépression imputable à la perte de sens des missions que remplissent les salariés. La démission intérieure touche 41% de la population active en France. Elle génère de fortes diminutions de productivité à long terme.

Le stress numérique

Le stress numérique gagne les salariés trop longtemps exposés à des appareils informatiques. Il frappe un tiers des Français.

Le syndrome du bâtiment malsain

Le Sick Building Syndrome ou syndrome du bâtiment malsain est imputable à l’environnement de travail : mauvais état des fauteuils, tabagisme, pollution etc.

La prévention du risque

Les agences spécialisées vous conseilleront pour éviter le stress au travail.

L’organisation du travail et des équipes

Il est recommandé de fixer des missions claires et de délimiter les fonctions entre les salariés. Sélectionnez des personnalités empathiques en mesures d’organiser les équipes et de tirer le meilleur de chacun. Cela limitera les conflits internes et le risque d’emprise des personnalités de type perverses narcissiques. Vous réduirez également la surcharge de travail susceptible d’alimenter le burn-out

Valorisez le travail de vos salariés

Si vous n’avez pas les moyens d’augmenter les salaires de vos équipes, il vous est possible de valoriser vos salariés afin d’éviter la démission intérieure. Informez vos personnels de l’existence du compte personnel de formation et du conseil en évolution professionnelle. Cela leur permettra d’envisager leur avenir avec sérénité.

Organisez vos locaux avec soin

Il existe plusieurs types de locaux. Les plateaux ouverts ou open space permettent aux salariés de communiquer voire de se déplacer. Ils peuvent également décorer eux-mêmes leur espace de travail et l’agrémenter de fleurs afin de se détacher d’un environnement informatique trop pesant. Vous pouvez aussi encourager le travail à domicile.

Choisissez l’agence qui vous aidera à combattre le stress

Les formations clés en main

Faites appel à une entreprise qui vous proposera une formation stress au travail spécifique. Ses experts vous fourniront des conseils adaptés à l’organisation globale de votre établissement et au profil de vos différents salariés.

Une entreprise facile à contacter

Choisissez une entreprise facile à joindre par téléphone ou par courriel.