Comment obtenir le crédit d’impôt pour remplacer sa chaudière ?

chaudière

Saviez-vous que l’État mettait à votre disposition une suite d’aides afin de mieux vous aider lors du remplacement chaudière ? En effet, il vous est bien possible d’obtenir une réduction d’impôt pour ce type de travaux, appelé CITE ou le crédit d’impôt transition énergétique. Pour percevoir cet appui financier, les travaux en question doivent être réalisés dans la résidence principale du demandeur.

Il s’agit entre autres d’un véritable avantage fiscal. Quoique cette solution soit très avantageuse, il faut néanmoins souligner que ce ne sont pas tous les types de chaudières à granulés qui peuvent être éligibles à ce crédit d’impôt. 

 

Crédit d’impôt chaudière ou CITE : qu’est-ce que c’est ?

Le CITE ou crédit d’impôt transition énergétique est l’une des séries d’aides qu’attribue l’État à tout particulier souhaitant réaliser des travaux dans le but de faire des économies d’énergie. En effet, elle vous permet d’obtenir des réductions de chauffages jusqu’à 25 % dans vos factures. Et même si au départ, cet investissement est assez conséquent, il faut souligner qu’il se rentabilise très vite. Grâce à ce crédit d’impôt chaudière, vous pouvez profiter de la remise sur vos impôts l’année qui suit les travaux.  

Pour devenir éligible au crédit d’impôt transition, il vous faudra installer une chaudière gaz à condensation à très haute performance énergétique dans votre logement principal. Qu’elle soit murale ou sol, votre équipement doit être conforme aux exigences de performances imposées par l’État lui-même, notamment en ce qui concerne l’ETAS. Il s’agit de l’efficacité énergétique saisonnière de la chaudière qui doit être supérieur à 92 %.

Effectivement, si vous installez un appareil avec un ETAS en-dessous de ce seuil, vous ne pourrez pas profiter des avantages octroyer par ce crédit d’impôt chaudière. Toutefois, l’État accorde tout de même une certaine somme d’argent à ceux qui ne sont pas imposables. Pour y avoir droit, la maison doit avoir plus de 2 ans. De plus, vous devez  recourir à un professionnel possédant un label RGE pour votre installation chaudière à granule. Faites des économies avec Ma Chaudière Gratuite tout au long de l’année.

 

Crédit d’impôt transition énergétique : quels sont les plafonds de dépense imposés ?

Sachant que le crédit d’impôt transition énergétique ne peut pas être alloué pour des sommes illimitées, l’État a alors tout simplement fixé des limites légales de dépenses à prendre en considération. Ces plafonds sont fixés en fonction de la situation légale du demandeur et restent en place durant 4 ans après l’année des travaux. Une fois que ces quatre années s’écoulent, ledit plafond est remis à zéro.

Si pour les personnes célibataires, veufs ou divorcés, ce plafond est fixé à 8 000 € maximum, du côté des couples, pacsés ou mariés, la somme s’élève à 16 000 €. Pour les personnes à charge, à cette limite est rajoutée 200 ou 400 € selon le type de charge. Cela dit, sachez que pour votre chaudière à granulés à très haute performance énergétique, ce plafond est fixé à 3 350 € par appareil.

 

Chaudière à très haute performance énergétique : quelles sont les autres aides à percevoir ?

Si vous envisagez un changement de chaudière pour la remplacer par un modèle qui correspond le mieux à votre profil, sachez qu’une chaudière gaz à condensation reste une option bien intéressante, à privilégier davantage. En plus du CITE, ce type de chaudières est également éligible à d’autres formes d’aides pour le financement de votre achat. 

En effet, le crédit d’impôt peut se cumuler avec le « Coup de Pouce Chauffage », l’éco-prime et l’éco-prêt à taux zéro. Le coup de pouce chauffage est une prime sous condition vous permettant d’obtenir un devis à 0 euro. L’éco-prime est né de la fusion de l’Agence Nationale de l’Habitat et de la CITE. Il s’agit d’une aide permettant aux foyers modestes de profiter d’un financement allant jusqu’à 35 à 50 % sur leurs travaux. Par contre, l’éco-prêt taux zéro vous permet d’être financé sans frais supplémentaire. C’est un crédit particulièrement destiné aux propriétaires souhaitant s’engager dans des travaux d’amélioration technique dans sa maison.