Cartouches d’encre et toners : comment faire le bon choix ?

Cartouches d’encre et toners

Une cartouche et une imprimante ne doivent faire qu’un pour être parfaitement opérationnelles. Chaque consommable a été fabriqué pour un modèle spécifique d’imprimante et un usage en particulier. On doit donc éviter à tout prix de choisir un toner d’encre qui n’est pas adapté à son appareil. Il faut toujours prendre des consommables compatibles à sa machine. Alors, comment faire le bon choix parmi toutes les offres sur le marché ?

Évaluer sa consommation mensuelle en matière d’impression

Dans un premier temps, il est très important de choisir son imprimante et ses consommables en fonction de ses besoins en impression. Tous les types d’imprimantes sont conçus pour une volumétrie mensuelle. Ainsi, pour définir ses besoins, on doit calculer le coût à la page. Si on dépasse cette volumétrie, les cartouches d’encre vont revenir plus chères, comme on doit souvent les remplacer. En revanche, si on a une consommation largement inférieure à la volumétrie conseillée, le coût de l’imprimante et du consommable sera difficilement rentable. Alors, si on a une imprimante jet d’encre, on peut vite se retrouver avec des cartouches asséchées et qu’on ne pourra plus utiliser. Voilà pourquoi il faut déterminer ses besoins en impression. Doit-on donc opter pour un pack unique ou plutôt pour des cartouches séparées ? Là encore, cela dépend de la volumétrie d’impression. Des cartouches indépendantes pour chaque couleur individuelle ne sont pas forcément plus économiques que l’usage d’une cartouche unique pour toutes les couleurs. Globalement, on est amené à remplacer toutes les cartouches couleur en même temps vu que les niveaux de chaque couleur peuvent baisser à la même vitesse. Dans certains cas, cela revient même plus onéreux qu’un pack unique. On doit donc avoir des cartouches de grande capacité pour déterminer les différences de consommation. Sinon, les modèles pour faibles volumétries n’utilisent pas en général des cartouches séparées pour chaque couleur. Pour plus d’infos, on peut consulter le site top-office.com.

Bien connaître son modèle d’imprimante

Chaque cartouche a été conçue pour un modèle d’imprimante en particulier. C’est la raison pour laquelle il est primordial de connaître en détail son type d’imprimante. Avec la référence précise de ses toners et cartouches, si possible. Pour cela, il suffit de se rendre dans le menu et les paramètres de son ordinateur. De nombreux constructeurs proposent également des cartouches de toners ou des cartouches d’encre en capacité normale ou XL sur certains modèles d’imprimantes. Ces types de cartouches peuvent afficher un prix plus élevé, toutefois, leur rapport coût/page est plus rentable. En d’autres mots, on peut imprimer plus de pages en payant moins. Pour seulement quelques euros en plus, on a la possibilité d’imprimer 1,5 fois à 2 fois plus de pages. Par conséquent, il vaut mieux opter pour les versions XL des cartouches si on a une volumétrie plus importante. Néanmoins, il ne faut pas oublier que les jets d’encre ne doivent pas être négligés ou oubliés. En effet, elles risquent de s’assécher et d’être inutilisables sous plusieurs mois ou plusieurs semaines sans imprimer. Il va falloir les changer en l’occurrence. Mis à part cela, il faut penser à imprimer de manière régulière 1 ou 2 lignes en couleur et en noir sur une jet d’encre peu utilisée. De cette façon, elles ne vont pas se boucher. Alors, quand arrive le moment propice, il est important d’en profiter pour réaliser de belles économies.

Profiter des offres promotionnelles

Les fabricants proposent aussi diverses offres avantageuses pour les utilisateurs à part les formats XL. Comme les packs par exemple, ils sont composés de plusieurs cartouches pas chères. Il peut s’agir d’un pack comprenant une cartouche d’encre noire avec une autre couleur. On peut aussi avoir un pack comportant de nombreuses cartouches identiques à moindre prix. À vrai dire, cela permet de réduire considérablement le coût par page. Beaucoup de revendeurs proposent des cartouches supplémentaires quand ils font l’acquisition d’un nouvel appareil. C’est aussi le moment idéal pour faire des économies. Il y a d’autres constructeurs qui peuvent proposer un pack de cartouches plus papier. Ce sont les offres les plus avantageuses en ce qui concerne l’impression photo. C’est là l’intérêt des offres promotionnelles, et avec un peu de chance, on peut trouver les cartouches compatibles à son imprimante, pour un prix super compétitif.

Savoir reconnaître et éviter les faux bons plans et les contrefaçons

Certaines cartouches peuvent montrer un tarif défiant toute concurrence. Pourtant, elles ne vont pas forcément avoir la qualité d’impression attendue. Parfois, on remarque des rayures, des tâches d’impression, ou encore des traces. En général, on annonce qu’elles sont compatibles avec divers modèles d’imprimantes mais ce n’est pas toujours le cas, une fois commandées. Il existe également des consommables corrompus. Il s’agit de cartouches rechargées de quelconques manières. Elles peuvent endommager les imprimantes et représentent une véritable perte d’argent. Il va falloir faire gaffe quant à ces consommables. C’est vrai que leur prix est vraiment attractif, mais il y a un haut risque de panne que l’on ne peut pas négliger. En effet, remplir de nouveau une cartouche est une opération que l’on ne doit absolument pas prendre à la légère. C’est une tâche longue et extrêmement délicate. De plus, les cartouches sont conçues pour un certain nombre d’utilisations seulement. Alors, elles risquent de ne plus être opérationnelles quand elles sont rechargées. Sinon, les consommables sont également victimes de contrefaçon. Ils ressemblent à des produits authentiques, avec les logos du constructeur et le packaging pour tromper l’utilisateur. Alors qu’il s’agit d’une cartouche ou d’un toner rechargé de mauvaise qualité. Pour reconnaître une cartouche originale, il est important de savoir que les constructeurs d’imprimantes ont mis des mécanismes de protection sur les boîtiers qui peuvent être un code à barres ou un autocollant holographique ou encore un tag que l’on peut flasher avec son smartphone.